jeudi 12 avril 2018

LA PANNE DE LECTURE : ou comment une passionnée en vient à culpabiliser

 Si vous êtes comme moi adepte des blogs et des vidéos livresques, vous allez sûrement comprendre de quoi je vais essayer de parler dans cet article. Quand on évolue dans cet univers virtuel de partage d'avis, de challenges lectures et autres Readathons, il peut arriver qu'on se sente submergé-e-s. Parce que, même si lire est notre passion, nous sommes toutes et tous humain-e-s. Arrivent donc régulièrement des périodes où l'on n'a juste pas envie de lire et souvent... on culpabilise.

En ce moment, j'ai du mal à fixer mon attention sur un livre. J'abandonne beaucoup de lectures au bout de quelques chapitres, alors que je sais que je pourrais adorer ! Même en me tournant vers mes valeurs sûres, en terme de genre, d'auteur-ice ou des suites de sagas dont le premier tome m'a beaucoup plus, ça ne fonctionne pas. 



J'en suis venue à me forcer à lire, à me dire que ce n'était pas normal. Bah oui, j'ai toujours eu l'habitude d'être ce qu'on peut définir comme une "grande" lectrice ! De dévorer les pages à la suite, de rédiger ensuite des chroniques, des avis... 

Sauf que j'ai aussi d'autres passions et intérêts. Ecrire, le cinéma et les séries. Les musées, les expositions. Et puis je lis des articles divers (culture, actualité...), je regarde des vidéos Youtube. Et tant pis si mon blog ne sera pas alimenté de nouvelles chroniques, jusqu'à ce que l'envie revienne. (J'écris plutôt ça pour me convaincre moi-même en vérité !)

Alors j'ai décidé d'arrêter de me mettre la pression. OK, j'adore lire et je sais que ça reviendra, je tomberai peut-être sur un livre qui me redonnera cette impulsion, ce plaisir que j'ai depuis toute petite. J'ai déjà vu beaucoup de bloggeur-se-s et booktubeur-se-s parler de ce sujet, mais je voulais l'évoquer un peu ici, sur ce blog que j'aime, même s'il est pas parfait. Parce qu'au final, rien ni personne n'est parfait !

mercredi 4 avril 2018

Chronique Express : BD importante et 2 livres audio

Couverture Le vrai sexe de la vraie vie, tome 1
Titre : Le vrai sexe de la vraie vie
Autrice : Cy

Etant une lectrice de Madmoizelle, j'avais déjà entendu parler de Cy, et je suivais avec intérêt son actualité car son coup de crayon et ses positions résolument féministes me parlaient beaucoup. Et je ne suis vraiment pas déçue de ma lecture de sa première bande-dessinée ! Avec humour et bienveillance, l'autrice nous dessine et décrit des situations sexuelles diverses et variées. Elle insiste notamment sur les notions de consentements et de respect. Du sexe hétéro, homosexuel, du sexe à plusieurs, entre couples ou coups d'un soir... Un tome 2 est déjà paru en janvier 2018 et il est sûr que je me le procurerai. Un vrai plaisir qui décomplexe et qui fait du bien !




Couverture En attendant Bojangles


Titre : En attendant Bojangles
Auteur : Olivier Bourdeaut

Oh le joli roman... Critique constructive hein ? Non, honnêtement, j'ai découvert cette pépite en livre audio, et je crois que mon expérience de lecture a été plus intense encore. C'est une histoire d'amour et de folie et c'est très beau. J'ai placé ce roman dans cet article chronique express car je ne savais pas si je pourrai en écrire un avis détaillé. Et c'est vrai. Il m'a beaucoup touchée, en tous cas.






Couverture Demain les chats
Titre : Demain les chats
Auteur : Bernard Werber

Hey, tous les livres de cet article ne pouvaient pas être de superbes lectures non ? Demain les chats fut une petite déception pour moi. J'ai été très marquée, plus jeune, par la trilogie des fourmis de Werber, mais là j'étais surtout confuse... J'ai eu parfois l'impression d'assister à un cours d'Histoire ou de philosophie, et ce n'est pas du tout ce à quoi je m'attendais ! De plus, la cohérence du récit et son "réalisme" ne m'ont pas convaincue. Dommage ! Cela ne m'empêchera pas de découvrir d'autres titres de cet auteur dont j'apprécie le style.

lundi 26 mars 2018

ELIA LA PASSEUSE D'ÂMES, TOME 2 : SAISON FROIDE - Marie Vareille

Couverture Elia, la passeuse d'âmes, tome 2 : Saison froide
J'étais un peu mitigée avec le tome 1 de cette saga (chronique ici). Mais tout ce que je pouvais reprocher à l'histoire a été démonté dans ce génial deuxième opus, et j'en suis plus que ravie.

Les personnages se développent d'une manière que j'ai trouvé très juste et réaliste. Ils se posent des questions, hésitent et ne savent pas toujours quoi faire. Je dois dire que ça change des héros ou héroïnes surpuissants qu'on peut parfois trouver dans certains romans jeunesse du même genre !

Même remarque pour l'univers et l'évolution de la situation des castes, la politique... Tout s'éclaire et devient de plus en plus cohérent et, en même temps, terrifiant. J'étais accrochée aux pages du livre pendant toute ma lecture d'ailleurs !



La plume de l'autrice est addictive et elle manie le suspense à merveille en alternant les points de vue des personnages. J'ai adoré le fait qu'on puisse en découvrir plus sur les protagonistes secondaires grâce à cet ingénieux stratagème. De plus, ils ne sont pas ménagés, et même si ça fait mal parfois, c'est aussi haletant et prenant...

Je n'ai clairement pas de reproches à faire pour ce tome-ci, et je ne voudrais pas en dire trop de peur de spoiler les lecteurs et lectrices de cet article. Mais pour moi, cette saga prend la bonne direction et l'autrice ne s'est pas laissée piégée par les clichés, comme j'ai pu le penser auparavant. 



Elia, la passeuse d'âmes tome 2 : Saison Froide - Marie Vareille
2018
Editions Pocket Jeunesse (PKJ)
414 pages

En rentrant avec Solstan au Conclusar, le centre de détention pour mineurs du Palatium, Elia n’a qu’un seul objectif, sauver sa soeur. Mais elle est loin d’imaginer les dangers qui l’attendent derrière les murs de béton où le secret de ses origines ne doit être découvert à aucun prix ! Dans un monde impitoyable où l’ennemi n’est pas toujours celui que l’on croit, Elia survivra-t-elle ? Arrivera-t-elle à sauver sa sœur et à retrouver ses amis ? Elia, Solstan, Tim et Arhia sauront-ils défendre leurs idéaux jusqu’au bout, quel que soit le prix à payer ?